Laurier Tremblay

Laurier Tremblay

Concepteur de circuits et guide-accompagnateur

Au cours de ses multiples voyages personnels et professionnels, Laurier a su développer ses compétences de communicateur et sa grande ouverture sur le monde. Depuis 2006, il a ainsi accompagné et guidé des centaines de voyageurs aux quatre coins du globe.

CARNETS VOYAGES

Inde du Nord avec Laurier Tremblay partie 1

Inde du Nord (partie 1) avec Laurier Tremblay Découvrez les carnets voyages de Laurier Tremblay, concepteur de circuits et guide-accompagnateur pendant son exploration de l'Inde du Nord. Il vous offre un avant-goût de ce que vous y découvrirez dans le cadre de ce...

lire plus

Inde du Nord avec Laurier Tremblay partie 2

Inde du Nord (partie 2) avec Laurier Tremblay Découvrez les carnets voyages de Laurier Tremblay, concepteur de circuits et guide-accompagnateur pendant son exploration de l'Inde du Nord. Il vous offre un avant-goût de ce que vous y découvrirez dans le cadre de ce...

lire plus

Inde du Nord avec Laurier Tremblay partie 3

Inde du Nord (partie 3) avec Laurier Tremblay Découvrez les carnets voyages de Laurier Tremblay, concepteur de circuits et guide-accompagnateur pendant son exploration de l'Inde du Nord. Il vous offre un avant-goût de ce que vous y découvrirez dans le cadre de ce...

lire plus

Inde du Nord avec Laurier Tremblay partie 4

Inde du Nord (partie 4) avec Laurier Tremblay Découvrez les carnets voyages de Laurier Tremblay, concepteur de circuits et guide-accompagnateur pendant son exploration de l'Inde du Nord. Il vous offre un avant-goût de ce que vous y découvrirez dans le cadre de ce...

lire plus

Inde du Nord avec Laurier Tremblay partie 5

Inde du Nord (partie 5) avec Laurier Tremblay Découvrez les carnets voyages de Laurier Tremblay, concepteur de circuits et guide-accompagnateur pendant son exploration de l'Inde du Nord. Il vous offre un avant-goût de ce que vous y découvrirez dans le cadre de ce...

lire plus

Inde du Nord avec Laurier Tremblay partie 6

Inde du Nord (partie 6) avec Laurier Tremblay Découvrez les carnets voyages de Laurier Tremblay, concepteur de circuits et guide-accompagnateur pendant son exploration de l'Inde du Nord. Il vous offre un avant-goût de ce que vous y découvrirez dans le cadre de ce...

lire plus

Inde du Nord avec Laurier Tremblay partie 7

Inde du Nord (partie 7) avec Laurier Tremblay Découvrez les carnets voyages de Laurier Tremblay, concepteur de circuits et guide-accompagnateur pendant son exploration de l'Inde du Nord. Il vous offre un avant-goût de ce que vous y découvrirez dans le cadre de ce...

lire plus

Inde du Nord avec Laurier Tremblay partie 8

Inde du Nord (partie 8) avec Laurier Tremblay Découvrez les carnets voyages de Laurier Tremblay, concepteur de circuits et guide-accompagnateur pendant son exploration de l'Inde du Nord. Il vous offre un avant-goût de ce que vous y découvrirez dans le cadre de ce...

lire plus

Inde du Nord avec Laurier Tremblay partie 9

Inde du Nord (partie 9) avec Laurier Tremblay Découvrez les carnets voyages de Laurier Tremblay, concepteur de circuits et guide-accompagnateur pendant son exploration de l'Inde du Nord. Il vous offre un avant-goût de ce que vous y découvrirez dans le cadre de ce...

lire plus

Inde du Nord avec Laurier Tremblay partie 10

Inde du Nord (partie 10) avec Laurier Tremblay Découvrez les carnets voyages de Laurier Tremblay, concepteur de circuits et guide-accompagnateur pendant son exploration de l'Inde du Nord. Il vous offre un avant-goût de ce que vous y découvrirez dans le cadre de ce...

lire plus

Conclusion du voyage en Inde du Sud (partie finale) avec Laurier Tremblay

Découvrez les carnets voyages de Laurier Tremblay, concepteur de circuits et guide-accompagnateur pendant son exploration de l’Inde du Sud. Il vous offre un avant-goût de ce que vous y découvrirez dans le cadre de ce circuit guidé.

Voilà!

Je suis arrivé au terme de mon voyage de découverte de l’Inde du Sud, cette partie de l’Inde que je voulais connaître autrement que par mes lectures. À travers mes textes, les photos et les vidéos que je vous ai fait parvenir, vous avez sûrement compris que j’ai fait des découvertes exceptionnelles et que je m’y suis senti très bien. Et j’ai hâte d’y retourner.

Vous le savez déjà les Indiens du Sud ont la peau plus foncée que leurs compatriotes du nord et ils sont beaux. La couleur de leur peau donne encore plus d’éclat aux traits déjà très fins des enfants, des hommes et des femmes. Les saris colorés que les femmes portent, contrastent avec leur peau sombre et donnent à ces dernières encore plus d’éclat. Les lourds bijoux en or véritable ou en pierres multicolores, qui sont très souvent précieuses si j’en crois mon guide, vous sembleraient probablement déplacés dans les rues du Québec. Ici ils donnent une élégance supplémentaire aux femmes qui les portent du matin au soir, peu importe l’occasion.

Joie de vivre

J’ai le sentiment qu’il y a une douceur de vivre ici que l’on retrouve partout et même dans les villages les plus démunis. J’ai sciemment évité de prendre et d’envoyer des photos des maisons parfois très rudimentaires que j’ai vues sur ma route. Il me semble que dépourvues du contexte où elles sont et sans une explication sur la nature de la culture indienne, ces photos donneraient une fausse idée de la réalité. Certes pour nous, ces maisons sont trop délabrées et probablement inhabitables, du moins quand elles sont vues à travers le prisme de notre style de vie. Mais en me promenant à pied dans les petits villages, j’étais entouré d’enfants turbulents plus occupés à chahuter qu’à mendier. J’y ai rencontré des filles et des garçons dans la jeune vingtaine qui vont à l’université pour faire des études supérieures dans tous les domaines de la connaissance. D’ailleurs le taux d’alphabétisation dépasse les 95% et la scolarisation très élevée. Au cours de mes promenades dans les villages, j’ai vu des artisans fiers de nous montrer leur savoir-faire. J’ai croisé des villageois et des villageoises qui nous saluaient en riant. En fait la joie de vivre était présente partout. Une photo d’une petite maison détériorée pourrait, à mon avis dans tous les cas, démontrer le contraire.

Sites époustouflants

Les temples du Tamil Nadu ont tous une architecture grandiose. Ils sont aussi impressionnants que les temples égyptiens plus connus, mais ils ne sont pas en ruine. Je vous ai déjà entretenu de la spiritualité des hindous et de leur grande générosité. Nous pouvons être en accord ou pas. Mais être le témoin d’une telle dévotion est une expérience hors du commun.

De tous temps, les états du Kérala et du Karnataka ont été reconnus pour leur fertilité et l’abondance de leurs produits (épices, fruits, légumes de toutes les sortes, etc.). Les photos que je vous ai fait parvenir le montrent bien. Mais grâce au Ghats occidentaux, chaîne de montagnes sur la bordure de l’ouest, ils jouissent d’un climat exceptionnel. S’y promener dans les plantations de riz, de café et de thé est un pur délice.

Les plages du Golfe du Bengale et de la mer d’Oman sont splendides. Mais si les Indiens et Indiennes vont s’y promener, ils ne se baignent pas ou rarement. C’est un lieu de rencontre en famille. La famille est sacrée pour les Indiens du Sud. Le concept de la maison multigénérationnelle est ici vieux comme le monde, pardon comme l’Inde du Sud.

Les villes que j’ai eu la chance de visiter ont toutes leur charme particulier avec leurs quartiers coloniaux et leurs quartiers indiens. S’y promener en tuk-tuk ou à pied est une expérience décoiffante. Les traversé en bus nous permettent de les découvrir lentement, très lentement. La circulation y est si dense que l’excès de vitesse est un concept qui demeure tout à fait « théorique ». Si je vous parle de petite localité, vous avez compris que le terme « petite localité » est relatif en Inde du Sud quand on pense à des villes comme Calcutta, Bombay, Chennai et Bangalore qui ont des dizaines de millions d’habitants. Donc dans une « petite localité » il y avait une manifestation politique et ça nous a pris deux heures pour la traverser. D’ailleurs, en Inde du Sud, le concept « on part et on verra bien quand on va arriver » est d’usage, même avec des routes, ma foi, très correctes. Mais les panoramas qui s’offrent à nous valent bien de vivre pleinement ce concept.

Dans ce voyage je ne suis pas allé à Calcutta ou à Bombay, mais ces mégapoles doivent être fascinantes. Les villes de Chennai et de Bangalore sont aussi très grandes et le sentiment d’être dans ces villes n’a pas leur équivalent au Québec. C’est ce que j’ai vécu particulièrement à Bangalore. La circulation y est si dense que ça prend des heures aux travailleurs pour se rendre au travail. Mais attention parce qu’elle est devenue la « Silicone Vallée » non seulement de l’Inde, mais de l’Asie au complet. C’est probablement aussi la ville de l’Inde où il y a le plus de tours d’habitations de luxe. Les salaires y sont élevés, mais malgré tout on y trouve aussi des quartiers disons plus traditionnels.

Conclusion

Donc pour conclure, est-ce que j’ai aimé l’Inde du Sud? C’est oui sans restriction. Est-ce que je veux y retourner? C’est certain et j’espère la faire découvrir à d’autres. Et la grande question : est-ce que je la préfère à l’Inde du Nord? C’est non! Chacune d’elles a sa place dans mon cœur mais pour des raisons différentes. J’ai connu l’Inde des Maharadjahs, du désert et du Gange avec tous ses contrastes et ses heurts et maintenant je connais « l’Inde de tous les matins du monde » comme le dit si bien Dominique Lapierre. Et les deux je les emporte avec moi!

Comme des couchers de soleil radieux!

N’hésitez pas à commenter et poser vos questions plus bas!

Galerie d’images